Les vendeuses de Nocibé forcées de fliquer les clients, par Laurence Mauriaucourt, Journaliste

314 appréciations
Hors-ligne
Les salariées de la société de vente de cosmétiques se voient menacées de sanctions collectives si des vols sont constatés dans les magasins. « Un travail qui n’est pas le leur », dénonce la CGT.

« La société Nocibé fait preuve une fois encore d’un comportement des plus cynique », dénonce la CGT de l’enseigne de cosmétique dans un communiqué du 2 août 2017. En effet, les salariés de la filiale du groupe allemand Douglas se voient en effet menacés de sanctions si des vols sont constatés. « Dans plusieurs magasins, le personnel a ainsi reçu un courrier de mise en garde qu’il doit signer et afficher en salle de pause », relate le syndicat, qui souligne que cette besogne de surveillance s’ajoute à bien d’autres : « En plus d’accueillir, conseiller, vendre, répondre au téléphone, faire les paquets cadeaux et même le ménage, les vendeurs et vendeuses (le personnel est composé à 98% de femmes) doivent en plus surveiller les magasins ! », s’insurge la CGT Nocibé. Il est rappelé que cette tâche «  nécessite des qualifications bien précises », sans oublier qu’elle « s’avère également particulièrement risquée, tant physiquement (les agressions envers le personnel ne cessent de se multiplier) que moralement. Nocibé met volontairement ses salariés en danger pour maximiser ses profits ! ».

Nocibé a les moyens d'embaucher des agents de sécurité


Dans un communiqué paru le 28 juillet dernier, la fédération commerce et services CGT demande à la direction « l’arrêt immédiat de ces pratiques scandaleuses et la mise en place d’agents de sécurité permanents dans tous les point de ventes – comme c’est le cas dans les entreprises concurrentes du secteur de la parfumerie – et la mise en place de moyens de dissuasion efficaces contre le vol et les agressions – comme c’est le cas dans les secteurs de la banque et de la bijouterie ».

L’enseigne de parfumerie a réalisé un chiffre d’affaires de 1,56 milliard d’euros en 2016 et une progression de 7% sur ses ventes. « Nocibé devrait pourtant être en capacité d’assurer la protection de ses 4000 salariés... », conclut le syndicat CGT de l’entreprise.

Source : www.humanite.fr - Publié le : 02/08/2017
Ce sujet est fermé, vous ne pouvez pas y répondre
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie

NOCIBÉ DANS LES MÉDIAS.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres

Liens utiles : La CGT | CGT Commerce et services | CGT Commerce et services de Paris | CGT Commerce Parfumerie | Ministère du Travail | Inspection du travail de Paris | Legifrance | Village de la justice | Service-Public.fr | Fongecif IDF | Compte Personnel de Formation | L'Assurance Maladie | Mercer (Mutuelle) | Vauban Humanis (Retraite) | Solendi | Vilogia | Et voilà le travail | Harcèlement Moral Stop | Stop harcèlement de rue | Syriel | Comité d'entreprise

Forum | Newsletter | Mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Plan du site | ©copyright 2014-2017 CGT Nocibe


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion