Mise en vente du groupe Douglas (Nocibé) , numéro un européen de la parfumerie

313 appréciations
Hors-ligne
Le fond d'investissement américain Advent International, qui détient 80% de Douglas, et la famille fondatrice Kreke, qui possède les 20% restants, veulent sortir du capital du groupe. Ils en demandent plus de 3 milliards d'euros.

Présent dans 19 pays à travers quelque 1.800 magasins employant plus de 20.000 salariés, le groupe allemand de parfumerie Douglas a été mis en vente par ses actionnaires. Sa directrice générale Isabelle Parize, également présidente de la filiale française Nocibé, a annoncé jeudi 2 avril se baser sur une valorisation supérieure à 3 milliards d'euros.

Le fonds d'investissement américain Advent International, qui détient 80% de Douglas, et la famille fondatrice Kreke, qui possède les 20% restants, "veulent sortir" du capital du groupe, a déclaré Isabelle Parize, confirmant des informations relayées par la presse allemande début mars. La famille Kreke "sort dans un premier temps, mais (est) d'accord pour rester et réinvestir", a-t-elle ajouté.

Les actionnaires "demandent dix fois" l'Ebitda (excédent brut d'exploitation), qui s'établit à "plus de 300 millions d'euros", valorisant ainsi Douglas à "largement plus de 3 milliards", a-t-elle précisé, soulignant que "le numéro un européen, cela vaut beaucoup d'argent". Le groupe allemand de parfumerie revendique une part de marché de 16% sur le Vieux continent et un chiffre d'affaires annuel de 2,5 milliards d'euros, dont 70% sont réalisés en Allemagne et en France, ses deux principaux marchés.

Plusieurs options envisagées pour une vente d'ici "fin juillet"

"Idéalement, les actionnaires veulent que ce soit terminé avant l'été", l'échéance étant fixée à "fin juillet", a précisé Isabelle Parize.

"Plusieurs options ont été mentionnées", dont une réintroduction en Bourse de Douglas, qui avait quitté le Dax fin 2012 et s'est depuis recentré sur la parfumerie, cédant notamment ses actifs dans la joaillerie (Christ) et dans la confiserie (Hussel).

"La deuxième hypothèse, c'est de sortir plus classiquement, soit avec un fonds d'investissement, soit avec des 'stratégiques', des sociétés qui sont dans le marché", a poursuivi la directrice générale du groupe allemand de parfumerie, chargée des marchés français, italien, espagnol et portugais.

Les fonds "capables de faire ce genre de deal (...) sont tous anglo-saxons", a-t-elle indiqué, évoquant aussi un possible intérêt des géants américains de la distribution cosmétique Walgreens Boots Alliance et CVS Caremark, ou encore du français L'Oréal, premier fabricant mondial de produits cosmétiques.

Pas de rapprochement avec Sephora ou Marionnaud

Concernant un rapprochement avec  le leader français Sephora (groupe LVMH), Isabelle Parize a expliqué que cela poserait "des problèmes de concurrence dans deux pays majeurs", la France et la Pologne, alors que le numéro trois hexagonal, Marionnaud, est "définitivement" hors course pour les mêmes raisons "sur tous les marchés à l'exception de l'Allemagne", a-t-elle affirmé.

Source : La Tribune - Publié le 02/04/2015
karine

Ça change quoi tout cela pour les employés ???

313 appréciations
Hors-ligne
On ne sait pas vu que nous avons appris ça aujourd'hui grâce à Google Alerte Heureusement que la presse est là d'ailleurs pour nous informer de ce qui se passe dans notre entreprise

151 appréciations
Hors-ligne
C'est clair c'est silence radio comme d'hab. 

122 appréciations
Hors-ligne
ce qui changera ? une pression encore plus forte sur les salariés ! Faut bien engraisser les actionnaires quand même !!!! Sans oublier nos dirigeants aussi bien sur

151 appréciations
Hors-ligne
Oui est dégraisser les magasins ...  ça me rappelle les paroles de quelqu'un ça ... 

122 appréciations
Hors-ligne
c'est elle qui est pour le dégraissage me semble t'il !

151 appréciations
Hors-ligne
Oui mais à force de dégraisser il ne restera plus rien ... mais peut être est cela le but 

30 appréciations
Hors-ligne
LaraCroft a dit : Oui mais à force de dégraisser il ne restera plus rien ... mais peut être est cela le but


Le but est qu'il reste uniquement des CDD et de préférence à temps partiels, puisque rappelez-vous, le vrai problème en France c'est le CDI

151 appréciations
Hors-ligne
Oui tout à fait Arkadia et avec la loi Macron ... 

30 appréciations
Hors-ligne
Dans tous les cas, merci "Alerte Google"...Aaaaaaaahhhh Nocibé et la communication 

151 appréciations
Hors-ligne
Ah si alerte GOOGLE n'existait pas 

122 appréciations
Hors-ligne
on reconnait bien là notre boite tout en transparence...
Ce sujet est fermé, vous ne pouvez pas y répondre
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie

NOCIBÉ DANS LES MÉDIAS.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres

Liens utiles : La CGT | CGT Commerce et services | CGT Commerce et services de Paris | CGT Commerce Parfumerie | Ministère du Travail | Inspection du travail de Paris | Legifrance | Village de la justice | Service-Public.fr | Fongecif IDF | Compte Personnel de Formation | L'Assurance Maladie | Mercer (Mutuelle) | Vauban Humanis (Retraite) | Solendi | Vilogia | Et voilà le travail | Harcèlement Moral Stop | Stop harcèlement de rue | Syriel | Comité d'entreprise

Forum | Newsletter | Mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Plan du site | ©copyright 2014-2017 CGT Nocibe


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion