11/02/2021 - Fabio Pampani devient le PDG de Douglas pour l’Europe du Sud

401 appréciations
Hors-ligne
La restructuration de Douglas a maintenant atteint la haute direction. Fin janvier, l’enseigne allemande de produits de beauté a annoncé la fermeture de 500 de ses 2400 magasins européens, en plus de supprimer jusqu'à 600 emplois en Espagne. Le mardi 9 février, Douglas a confirmé avoir procédé à une refonte radicale de son organisation sud-européenne. Une décision qui conduit à la fusion des filiales du groupe en Espagne, en Italie et au Portugal.

Fabio Pampani, qui depuis 2017 était le PDG de Douglas en Italie, prend en charge les opérations dans le sud de l'Europe à partir de mars prochain. La longue carrière de Pampani dans le secteur de la vente de détail a commencé avec le groupe de grands magasins italiens Coin et s'est poursuivie en 2001, lorsqu’il a été nommé directeur général d'OVS. Neuf ans plus tard, il est nommé aux mêmes fonctions chez Upimet. En 2013, il devient directeur général de la chaîne de parfumerie italienne Leading Luxury Group (LLG). En novembre 2017, le groupe Douglas basé à Düsseldorf rachète LLG et place Pampani à la tête de sa filiale italienne. L'acquisition de LLG a fait du groupe allemand la première chaine de parfumerie en Italie, exploitant un réseau de plus de 500 magasins.

"Avec son expérience et sa connaissance approfondie du marché, Pampani est le leader idéal pour exploiter le grand potentiel de Douglas et pour offrir le meilleur service à nos clients du sud de l'Europe, alors que le groupe continue d'évoluer vers une société numérisée en plus des magasins physiques," a déclaré la PDG de Douglas, Tina Müller, en parlant de la nomination de Pampani. Pampani, en tant que PDG régional et directeur général de Douglas Southern Europe, sera à la tête de l'organisation nouvellement créée. La PDG de Douglas en Espagne, Ana Rojo, a entre-temps démissionné de ses fonctions.

Selon Douglas, après 3 ans en fonction, Rojoa a quitté l'entreprise pour poursuivre un nouveau projet professionnel dans un autre secteur. "Nous sommes désolés que Rojo ait quitté l'entreprise. Elle a fait un excellent travail pendant ces dernières années difficiles au sein de Douglas, en particulier depuis le début de la pandémie du coronavirus et elle a ouvert la voie à une croissance rentable vers l'avenir", a déclaré Müller. Elle a ajouté : "Nous sommes convaincus que nous avons donné à la région du sud de l'Europe une base très solide pour relever les défis futurs. La restructuration de l'organisation de Douglas nous permet de gérer l'entreprise de manière plus centralisée".

Ces changements de direction s'inscrivent dans la stratégie de Douglas "de transformer le groupe en une entreprise digitalisée avec un commerce de détail", annoncée par Douglas le 28 janvier. Parallèlement, le groupe a annoncé sa réorganisation européenne et la fermeture de 20% de ses magasins.

L'objectif de Douglas est de donner la priorité aux ventes en ligne. L’exercice 2019/2020 a été clos en septembre dernier. Le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 6,4% soit 3,2 milliards d’euros. Dans la même période, son chiffre d'affaires en ligne a augmenté de 40,6% soit 822 millions d'euros, soit une part de marché de 25% au total. Cette part atteignait 40% rien qu’en Allemagne.

Source : www.fashionnetwork.com - Publié le : 11/02/2021
"Celui qui n'a pas le courage de se rebeller n'a pas le droit de se lamenter". Ernesto Guevara dit "Le Che"
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie

NOCIBÉ ET DOUGLAS DANS LES MÉDIAS.


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres