Pétition : Projet de loi du travail El Khomri...Non merci !

329 appréciations
Hors-ligne
Le projet de réforme du droit du travail présenté par Myriam El Khomri propose de revenir des années en arrière. Mobilisons-nous en signant la pétition ICI

Un "échantillon" de ce que propose la ministre :

> En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.
> Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.
> Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail.
> Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos.
> Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu.
> Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine.
> Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi.
> Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins rémunérées.
> Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.
> Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.
> Après un accord d'entreprise, un(e) salarié(e) qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.
> Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.
"Celui qui n'a pas le courage de se rebeller n'a pas le droit de se lamenter". Ernesto Guevara dit "Le Che"
sady

Honteux

6 appréciations
Hors-ligne
Non à la connerie (khomeri) on va droit dans le mur !!! Toujours des avantages mais pas pour nous..
Franchement c'est honteux.
sady

Il faut que l'on se battent pour que ce genre de conneries ne passent jamais, non mais quelle honte !!! Toujours les fourmis comme nous qui travaillent comme des forcenés !!!! Et les autres s'enrichissent sur notre dos encore !!! 

6 appréciations
Hors-ligne
On est à l'aube d'un mai 68 malheureusement 
blumeheidi

Je lui propose d'échanger nos postes à mon avis ça va changer les données

6 appréciations
Hors-ligne
Mdr...

329 appréciations
Hors-ligne
Déjà 215 805 signatures !!!  

Dix syndicats se réunissent mardi à l'appel de la CGT, pour échanger et évaluer les champs d'actions communes.

"La CGT a convié neuf syndicats à une intersyndicale mardi, afin d'échanger sur "l'analyse de la situation sociale, économique et politique" de la France, indique une lettre d'invitation dont l'AFP a obtenu copie lundi. La FSU, FO, Solidaires, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa, l'Unef et l'UNL (lycéens) sont conviées mardi à 18 heures dans les locaux de la CGT, à Montreuil. "Afin d'échanger sur l'analyse de la situation sociale, économique et politique, puis d'évaluer les champs d'éventuelles actions et initiatives communes, nous vous proposons une rencontre intersyndicale", est-il indiqué dans l'invitation, envoyée aux dirigeants des neuf syndicats. Les intersyndicales sont devenues rares. Interrogées par l'AFP, FO, l'Unsa et la CFE-CGC ont d'ores et déjà indiqué qu'elles s'y rendraient. La CFTC doit décider dans l'après-midi. La CFDT n'a pas encore réagi. 

Les intersyndicales se sont faites rares ces dernières années. FO avait fait une tentative début 2015, pour décider d'une action commune, voire d'une grève, contre la politique d'austérité. Mais son numéro un, Jean-Claude Mailly, n'avait réussi à réunir que les syndicats contestataires (CGT, Solidaires et FSU). Les réformistes (CFDT, CFTC, CFE-CGC et Unsa) avaient refusé."


Source : Europe1 - Publié : le 22 février 2016
"Celui qui n'a pas le courage de se rebeller n'a pas le droit de se lamenter". Ernesto Guevara dit "Le Che"

329 appréciations
Hors-ligne
1 138 449 signatures au 6 mars 2016

Pétition en ligne : 1 million de signatures contre la loi El Khomri, un record

La pétition en ligne contre le projet de loi El Khomri sur la réforme du droit du travail a dépassé le cap d'un million de signatures vendredi soir, deux semaines après son lancement, battant tous les records en France.

Lancée vendredi 19 février par des militants associatifs et syndicalistes, notamment la féministe Caroline de Haas, cette pétition sur "change.org" affichait 1.002.589 soutiens vendredi 4 mars vers 21h45.

Elle devance ainsi la pétition contre la directive européenne sur le secret des affaires (plus de 512.000 signatures) et celle demandant la grâce présidentielle pour Jacqueline Sauvage, condamnée pour le meurtre de son mari violent (près de 436.000 signatures).

Intitulée "loi Travail: non merci!", cette pétition demande à la ministre du Travail Myriam El Khomri de renoncer à ce projet de loi, contesté jusqu'au sein du PS. La semaine dernière, la ministre avait répondu aux contestataires sur le site de la pétition.

Des signataires fiables ?

Face aux interrogations sur le succès rapide de la pétition, le directeur de Change.orgen France, Benjamin des Gachons, a assuré que "la question de la vérification des signatures est au cœur de notre modèle". "Nous garantissons que les fausses signatures sont nettoyées dans les 24/48 heures suivant leur apparition", a-t-il ajouté.

Le projet de loi controversé prévoit notamment des référendums d'entreprise pour valider des accords minoritaires, un plafonnement des indemnités prud'homales pour les licenciements abusifs, des modifications des modalités de licenciement économique ou encore la création du compte personnel d'activité (CPA) rassemblant les droits sociaux.

Malgré le report de sa présentation en conseil des ministres, du 9 au 24 mars, pour laisser le temps au gouvernement de le "retravailler", la mobilisation contre ce texte s'est amplifiée.

Des organisations de jeunesse, dont l'Unef, et des syndicats de salariés, dont FO et la CGT, ont appelé à manifester le 9 mars contre un projet de "casse du code du travail", avant une journée de grève et manifestations pour son retrait le 31 mars.

Les syndicats dits "réformistes" (CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa) et la Fage (étudiants) réclament de leur côté des modifications "en profondeur". Pour en discuter, le Premier ministre Manuel Valls doit recevoir une à une les organisations syndicales et patronales représentatives à partir du lundi 7 mars.

Source : Le Huffington Post - Publié le 04/03/2016
"Celui qui n'a pas le courage de se rebeller n'a pas le droit de se lamenter". Ernesto Guevara dit "Le Che"
Ce sujet est fermé, vous ne pouvez pas y répondre
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie

SUJETS D'ACTUALITÉ.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres

Liens utiles : La CGT | CGT Commerce et services | CGT Commerce et services de Paris | Ministère du Travail | Inspection du travail de Paris | Legifrance | Village de la justice | Service-Public.fr | Fongecif IDF | Compte Personnel de Formation | L'Assurance Maladie | Mercer (Mutuelle) | GAN (Prévoyance) | Vauban Humanis (Retraite) | Action logement | Vilogia | Et voilà le travail | Harcèlement Moral Stop | Stop harcèlement de rue | Syriel | Comité d'entreprise

Forum | Newsletter | Mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Plan du site


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion